Qu’est ce que le Web 3 ? Définition et enjeux

Le Web 3, encore en cours de développement, est désigné comme le digne successeur de notre web actuel, le Web 2. Un nouveau modèle associé à la Blockchain, aux crypto-monnaies et à l’intelligence artificielle, et qui se revendique comme étant une nouvelle version du web plus visionnaire. Une nouvelle version qui veut donner plus de pouvoir à ses utilisateurs en lui offrant une expérience plus rapide, plus personnalisée, plus efficace… Dans cet article nous allons décortiquer l’évolution et les différences du Web 1 qui a vu le jour au début des années 1990, jusqu’au Web 3 qui est l’Internet de demain.

Sommaire de l'article : Qu'est ce que le Web 3 ? Définition et enjeux

Qu'est ce que le Web 3 ?

C’est l’informaticien britannique Gavin Wood, co-fondateur de la Blockchain Ethereum, qui crée en 2014 le concept de Web 3 : la prochaine génération Internet. Encore au stade de conception, sa force est de pouvoir décentralisée les données afin d’offrir aux utilisateurs une version d’Internet plus performante et personnalisée. Le Web 3 reposerait sur l’intelligence artificielle, le web sémantique (qui sert à simplifier les données et ainsi permettre aux machines de lire et interpréter les pages web) et la technologie de la Blockchain qui sécurise les données sensibles des utilisateurs et des systèmes ERP des entreprises

Le Web 3 partage les avis et trouve des partisans qui voient d’un bon oeil la décentralisation des données, qui ont été trop longtemps collectées par les grandes entreprises comme Meta, Apple ou encore Amazon, sans que les utilisateurs aient une maîtrise totales des ces données. Cette nouvelle version d’Internet trouve aussi ses détracteurs qui ne croie pas en la viabilité de cette nouvelle version d’Internet qu’ils considèrent encore trouble.

Quel est le web actuel ?

Le web actuel est le Web 2. Le successeur du Web 1, qui a fait son apparition à partir du début des années 2000, offre une version d’Internet tournée vers l’interaction de ses utilisateurs, notamment avec les portails Web qui se concentre sur l’utilisateur et la création des premiers réseaux sociaux et des applications qui sont liées au Web 2, comme Youtube, Facebook ou Twitter. Le Web 2 marque aussi l’apparition de nouvelles pratiques comme l’utilisation des balises HTML et l’utilisation de CSS pour structurer les sites, des choix pertinents et adéquats pour les URL, des étiquettes pour catégoriser…

Les caractéristiques d’un site Internet du Web 2 sont les suivantes :

  • il doit être totalement utilisable par tout les navigateurs
  • il doit avoir une apparence de réseau social
  • le trafic d’informations doit être simple
  • l’utilisateur reste maître de ses données
 
 

Du Web 1 au Web 3

Le Web 1

Le Web 1, ou World Wide Web, fait son apparition en 1991. A ce moment là, l’utilisateur ne peut que recevoir des informations via des portails, sans avoir la possibilité d’y réagir. Le champ des possibilités est restreint, ce sont les prémices d’Internet.

Le Web 2

Le Web 2 apparaît une décennie plus tard au début des années 2000. Innovant, il rend ses utilisateurs participatifs et acteurs d’Internet. C’est l’apparition d’applications telles que Facebook, Youtube, Twitter, Flickr, Dailymotion et tant d’autres. Les structures des pages Internet change et doit utiliser des balises HTML et du CSS et se soumettre à certaines caractéristiques comme avoir un aspect de réseau social ou bien permettre à l’utilisateur de maîtriser ses données.

Le Web 3

Le Web 3, dans lequel nous entrons progressivement est donc la troisième génération du web. Cette nouvelle version se caractérise par l’utilisation de la Blockchain, l’intelligence artificielle et le Web sémantique notamment. Le but principale étant de décentraliser les données pour offrir à ses utilisateur de pouvoir contrôler ses données plus efficacement, de profiter d’une sécurité plus importante et d’une expérience personnalisée, plus fluide et plus agréable.

Conclusion

Du Web 1 au Web 3, trente années d’évolution : du web statique qui ne permettait que de consulter des contenus de façon passive, et donc non participative pour les utilisateurs, à un Web 3 visionnaire qui promet un champ de possibilités extra large avec une IA toujours plus performante, la technologie de la Blockchain et la décentralisation des données.

Les enjeux du Web 3

Les enjeux du Web 3 sont nombreux et innovants. On y retrouve entre autres :

Le champ des possibilités est large et promets beaucoup de nouveautés innovantes, mais le chemin est long et un développement de qualité prendra du temps avant de fournir des résultats viables et concrets pour le Web 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

vous êtes actuellement hors ligne

Nous contacter

Un projet ? Des questions ?
Nos experts vous accompagnent.